Ton argent

Ton salaire

« Tout travail mérite salaire ».

C’est vrai mais comment savoir combien tu vas gagner à la fin du mois ? Est-ce que c’est ton patron qui décide de tout ?

Non. En Belgique, il existe des règles en fonction du secteur dans lequel tu travailles.

Secteur public/secteur privé: comment sont fixés les salaires?

Dans le secteur public (administration fédérale, communes, enseignement, police, armée,…),  c’est la loi qui fixe les échelles de traitement en fonction de ton

  • niveau de diplôme,
  • ancienneté
  • niveau de responsabilité.

Dans le secteur privé, ce sont les représentants des patrons et les syndicats de chaque secteur d’activité qui se réunissent, dans des Commissions paritaires, pour négocier les salaires minimums et les conditions de travail.

On inscrit ensuite ces accords dans des Conventions Collectives de travail.

Les critères de variabilité des salaires

Il n’y a pas que l’expérience et le diplôme qui font varier un salaire. Voici quelques critères qui te permettent de le faire évoluer:

Jeune qui saute au dessus de piles d'argent
  • le niveau de responsabilité: + tu as de responsabilités (exemple: si tu es chef d’équipe), + ton salaire augmente.
  • le secteur d’activité: certains secteurs appelés “secteurs porteurs” ont besoin de travailleurs qualifiés pour lesquels ils sont prêts à proposer un salaire et / ou des conditions de travail attractifs.
  • les connaissances spécifiques telles que les langues. Par exemple, dans le secteur public, pour certaines fonctions demandant des connaissances en néerlandais, tu peux avoir entre 20 et 110 euros net/mois de prime linguistique.
  • les primes et les avantages extra-légaux. Par exemple, chèques-repas, assurance hospitalisation, assurance groupe, gsm ou voiture de fonction,…
  • les promotions internes: tu peux faire évoluer ta carrière et ton salaire au sein de ton entreprise en devenant manager par exemple.

Dans certaines entreprises du secteur privé, tu peux également négocier, directement avec ton patron, ton salaire, tes conditions de travail et d’éventuels avantages (13ème mois, voiture de société,…).

Il est important de bien connaître sa “valeur” pour proposer un salaire cohérent avec son métier et son secteur.

Ta fiche de paie

A la fin du mois, tu recevras de la part de ton employeur ta première fiche de paie. C’est une preuve du travail que tu as accompli.

Ta fiche de paie contient plusieurs informations  importantes telles que ton ancienneté, tes congés, ton pécule de vacances ou ta prime de fin d’année, les avantages extra-légaux,… 

ET SURTOUT le montant de ton salaire brut et net.

C’est quoi la différence entre salaire brut, net et imposable?

Salaire de base ou salaire brut = c’est ce que paie ton patron pour ton travail.

Montant imposable = c’est ton salaire brut sans les cotisations sociales ONSS (qui correspondent à 13,07 % de ton salaire brut/ 2,7% pour les étudiants). C’est sur base de ce revenu (et de ta situation familiale) que va être calculé le montant de tes impôts.

Salaire net = c’est ton salaire brut sans les cotisations sociales (ONSS) auquel on retire chaque mois une avance sur tes impôts (le précompte professionnel)

= C’est ce que tu vas réellement recevoir sur ton compte.

Ça sert à quoi les impôts?

Ils servent à payer les hôpitaux, l’enseignement, les administrations, la sécurité (police, tribunaux, prisons, armée,…), les transports, la culture et les loisirs,…  Le montant des impôts est calculé en fonction de ton revenu et de ta situation familiale.

Chaque été, tu dois remplir et renvoyer ta déclaration d’impôts pour tes revenus de l’année précédente. 

L’année civile suivante, tu seras remboursé si tu as payé trop de précompte professionnel. Dans le cas opposé, tu devras repayer aux impôts une certaine somme.  

C’est quoi l’ONSS ?

La Sécurité sociale est une couverture sociale contre les risques de la vie : accidents, maladies, perte d’un emploi… et la garantie d’un revenu après la vie active : la pension.

Concrètement, la caisse de la sécurité sociale se divise en 5 grandes caisses:

  1. l’INAMI (assurances maladie-invalidité) qui permet de rembourser les frais médicaux et d’hospitalisation, les médicaments etc..
  2. l’ONP qui paie les pensions des personnes retraitées
  3. l’ONEM qui paie les allocations de chômage
  4. la FEDRIS qui paie les indemnités liées aux maladies professionnelles et les accidents de travail
  5. l’ONVA qui paie les congés et pécule de vacances des ouvriers

En Belgique, tout le monde donne et reçoit de l’ONSS, c’est un système basé sur le principe de solidarité.

L’argent qui alimente notre système de sécurité sociale provient

  • de l’Etat (via une partie de la TVA perçue)
  • des cotisations sociales prélevés sur le salaire des travailleurs.
  • des cotisations sociales payés par l’employeur (charge patronale). 

Tu souhaites plus d’informations sur la déclaration d’impôts ? Consulte le site du SPF Finance

Ton budget

jeunes qui épargnent de l'argent

Tout cet argent durement gagné, tu mérites bien d’en profiter ! Même si c’est important de se faire plaisir, sois stratégique avec ton argent et tiens compte de ton budget.

Mais ce n’est pas toujours facile d’estimer ce que coûte un mois de dépenses lorsqu’on est un jeune travailleur. Pour t’aider, voici quelques chiffres-clés:

Loyer + charges

625€ en moyenne pour un appartement 1 chambre à Bruxelles auxquels tu peux ajouter +/- 110€ de charges locatives (eau, gaz, électricité).

Sans compter les charges communes (ascenseur, électricité dans les communs, concierge,..) qui peuvent varier entre 20€ et 250€, en fonction du type de logement. 

Le montant du loyer va varier en fonction de la commune, de la superficie, du nombre de chambres, de l’état du logement, ,…

Alimentation

Selon Statbel, un ménage composé d’une personne dépense en moyenne 14% de son salaire dans les dépenses liées à la nourriture (14% de 1500 euros = 210 euros).

Tu n’y crois pas? Fais le test: note toutes tes dépenses alimentaires (courses, snack, sandwich à midi,…) pendant un mois et fais le compte. 

Mutuelle

Tu dois t’inscrire à ta propre mutuelle dès que tu as un revenu (travail ou allocations de chômage) ou que tu as + de 25 ans. C’est obligatoire.

Tu peux t’inscrire à la CAAMI gratuitement ou à la mutuelle de ton choix en payant une petite cotisation (entre 6,70 et 12 €/mois).

Ta mutuelle te permet d’être remboursé pour tes frais médicaux (médecin, médicaments,…) ainsi que pour des interventions complémentaires (comme les lunettes ou l’inscription à ton club de sport).

Télécom (Téléphone/internet/TV)

Comme pour l’électricité ou le gaz, compare les opérateurs pour trouver le moins cher en fonction de ta consommation. 

Transports

Un abonnement STIB te coûte 49€/mois (souvent pris en charge par ton employeur). Par contre, une voiture à Bruxelles coûte en moyenne 350€/mois de frais (assurance, taxes de circulation et d’immatriculation, entretien, essence, parking, …) ! Une sacrée différence à prendre en compte dans ton budget.

Pour limiter les coûts, tu peux utiliser des moyens de transport alternatifs ( voiture partagée, vélo,scooter ou trottinette,…) !

Loisirs, vacances, vêtements, sorties, cadeaux,…

Les montants vont dépendre de toi et de ton mode de vie. 

ASTUCE JEEP

  • Réalise ton budget mensuel ! 
  • Télécharge une application bancaire pour suivre tes dépenses et signe une domiciliation ou un ordre permanent sur ton compte pour tes frais fixes mensuels (loyer, charges, internet,…). Cela t’évitera de payer des frais de rappel !
  • N’oublie pas si possible de prévoir une petite épargne pour les imprévus (smartphone cassé ou volé, frigo en panne,facture imprévue,…) et pour te faire plaisir sur le long terme (partir en vacances).
  • Différents services existent pour t’aider en cas de difficultés financières:  (CPAS de ta commune, Infor Jeunes, Service Droits des Jeunes, ta mutualité …).

Contactez-nous